• Le vignoble
      vignoble_1.jpg
      Carte d'identité

      Le vignoble de Pouilly-sur-Loire produit deux vins blancs secs et fruités d’Appellation d’Origine Contrôlée (AOC depuis 1937) :

      Le Pouilly-sur-Loire

      issu des raisins de chasselas, sur 30 hectares

      Le célèbre Pouilly-Fumé

      vinifié à partir du sauvignon et apprécié aux quatre coins du monde, sur 1300 hectares.

      Il s’étend sur sept communes de la Nièvre et fait partie de la région viticole du Val de Loire, et rassemble une centaine de vignerons passionnés.
      Pour plus d’information sur le site officiel des vignerons de Pouilly.
    • Le Pouilly Fumé
      vignoble_2.jpg
      Perle de la Loire
      Un vin blanc souvent imité mais jamais égalé!

      C’est à Pouilly-sur-Loire que le cépage Sauvignon développe une complexité et une palette aromatique inégalées.

      Vin blanc sec et fruité, le Pouilly Fumé est généreux. Il restitue l’inimitable goût du terroir de Pouilly grâce à ses arômes de « pierre à fusil ». Minéralité et fruité sont sa typicité !

      Vieux de plusieurs millions d’années, le terroir de Pouilly donne au Pouilly Fumé sa minéralité, sa finesse et son caractère tantôt frais et vif, tantôt franc et long en bouche, sans jamais oublier un fruit omniprésent. On y trouve rassemblés les agrumes (notes citronnées, pamplemousse), les fruits d’ici et d’ailleurs (groseille, pêche de vigne, fruits de la passion, litchi), les fleurs blanches (acacia, lys), mais aussi la noisette ou le coing.

      Cette subtilité des terroirs est une curiosité que nous vous invitons à venir découvrir sur place !

    • Pourquoi « fumé » ?
      vignoble_3.jpg
      Drôle de nom pour un vin


      Le terme "fumé" a deux explications : l’une liée au cépage et l'autre au terroir...

      Mais pour connaître les détails des explications, le mieux est encore de venir nous voir !
    • Le Pouilly sur Loire
      vignoble_4.jpg
      Le vin des amis
      Un vin blanc tendre et léger
      Issu du cépage Chasselas, le Pouilly-sur-Loire entre en scène avec les premiers rayons de soleil. Vin de soif par excellence, il est franc et rafraîchissant. Plus léger et discret que son grand frère Pouilly Fumé, le Pouilly-sur-Loire est apprécié lors des occasions simples. Il est le vin de la bonne humeur et du casse-croûte entre amis.

      Il restitue les arômes du raisin de Chasselas frais et croquant. Friand et minéral, il est l’allié de la friture de Loire, des moules à la crème, du fromage de chèvre frais, d’un poisson de rivière à la crème.

    • Les calcaires
      terroirs_1.jpg


      Ce sont des sols chauds où le cycle végétatif et la maturation s'avèrent généralement précoces. Les vins ont une belle fraîcheur et une nervosité de bon aloi.

      Leurs arômes fruités (cassis), avec quelquefois de légères notes végétales (buis), s'ouvrent rapidement, dès les premiers mois. Les Pouilly Fumés issus des calcaires sont souvent les premiers prêts, surtout ceux des parcelles les plus jeunes.

      Leur potentiel de garde s'accroît au fur et à mesure que les vignes vieillissent.

      Voir la carte des terroirs
    • Les marnes
      terroirs_2.jpg


      L'évolution végétative de la vigne y est plus lente en raison de la teneur en argiles. La maturation y est régulière et moins sensible aux variations de climat.

      Ils produisent des Pouilly Fumés fermes, avec un excellent potentiel de garde.

      Les arômes sont fins ; ils restent sur la réserve au cours des premiers mois, puis se développent progressivement pour atteindre leur plénitude à partir d'une dizaine de mois. Ils sont complexes : notes florales (rose) et fruitées, mêlées de végétal (narcisse) et de fumé.

      Voir la carte des terroirs
    • le silex
      terroirs_3.jpg


      Ces sols confèrent à la vigne une grande régularité dans l’évolution de la maturité.

      Jeunes, les Pouilly Fumé qui en sont issus montrent de la nervosité et ont besoin d'être aérés pour s'ouvrir.

      Les arômes caractéristiques rappellent les épices, le pamplemousse rose et le minéral (pierre à fusil).

      Les vins de silex supportent bien la garde, gagnant même en puissance au fil des années.

      Voir la carte des terroirs
    • les sables argileux
      terroirs_4.jpg


      Selon les proportions respectives de sables et d'argiles, le style des Pouilly Fumés peut ici encore grandement varier.

      Lorsque la teneur en sables augmente, les vins sont tout de suite tendres et souples mais ils déclinent plus rapidement.

      Lorsque la teneur en argiles est plus forte, l'équilibre est plus vif et les arômes sont plus longs à s'exprimer. Quelques mois sont alors bénéfiques pour la meilleure appréciation.

      Voir la carte des terroirs

    • Conseils
      conseils_1.jpg
      Dégustation et conservation
      Dégustation
      La bonne température pour servir un Pouilly Fumé est autour de 12°C.

      Le carafage est à éviter.

      Une bouteille ouverte se conserve quelques jours au réfrigérateur, simplement rebouchée. Eviter les pompes à vide qui dégazent les vins.

      Notez cependant qu’il est assez rare de devoir conserver une bouteille de Pouilly ouverte ; son espérance de vie est statistiquement courte !
      Le potentiel de garde des Pouilly
      Les Pouilly Fumé sont souvent dégustés dans les 6 à 18 mois qui suivent leur récolte, alors tant qu'ils présentent leurs arômes de jeunesse. Mais ils s’apprécient dans toute leur complexité avec quelques mois ou quelques années supplémentaires et nombre de cuvées ont de beaux, voire d'excellents potentiels de garde.
    • Accords mets et vins
      conseils_2.jpg
      Pour quel plat ?
      Le Pouilly-Fumé, à déguster avec :
      - Poissons de mer grillés ou rôtis,
      - Les coquilles St-Jacques,
      - Les viandes blanches à la crème ou sauce citronnée,
      - Les crottins de chèvre,
      - Ou tout simplement pour le plaisir, en apéritif.
      Le Pouilly-sur-Loire, à déguster avec :
      - Une petite salade aux herbes fraîches,
      - Huîtres et coquillages crus,
      - Poissons de rivière,
      - Petite friture (de Loire).
    • Filet de dorade
      conseils_3.jpg
      Recette

      Ingrédients :

      4 filets de dorade royale,
      2 œufs,
      20 cl d'huile d'olive vierge,
      2 pamplemousses roses,
      1 bouquet d'aneth,
      sel, fleur de sel de Guérande, tabasco

      Préparation :

      Désarêter les filets de dorade, faire une légère incision côté peau puis réserver au frais.

      Cuire les œufs 10 min dans l'eau, puis les refroidir et les écaler.

      Peler à vif les pamplemousses et prélever les quartiers. Récupérer le jus.
      Dans le bol d'un mixer, réunir les œufs durs, le jus des pamplemousses et 5 cl d'eau.
      Mixer en ajoutant régulièrement 15 cl d'huile.
      Assaisonner de sel et tabasco.

      Cuire les filets de dorade dans une poêle anti-adhésive 4 minutes de chaque côté.
      Tiédir légèrement l'émulsion d'œufs.

      Sur une assiette chaude, disposer un filet de dorade et couler autour un peu d'émulsion.
      Poser dessus quelques quartiers de pamplemousses.
      Décorer avec des brins d'aneth.

      En accompagnement, on peut servir une poêlée de pousse de soja à l'huile d'olive pour leur côté croquant.

      Servir avec un Pouilly-Fumé.

Contacts Mentions légales Plan du site